Ukategorisert

Our response to the Refugee in Goma open letter addressed to UNHCR and CNR on the way they are being managed

The letter below was addressed to the Congolese National Commission for Refugees known as (CNR), you it is in French but you may change the language from the link in the website and that will help you to read in other languages through Google Translate.

NREF : 09/COJESKI/NK/OCT/2021                                Le 25 Octobre 2021

 

             Transmis Copie pour Information à :

Son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province,

-Au Représentant du Haut -Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés sous Délégation de Goma ,

La Police Nationale Congolaise,

La Direction Générale de Migration

La Commission Nationale de Droits de l’Homme,

La Société Civile Force Vive,

Le Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo –Kinshasa (COJESKI-RDC),

Bureau Conjoint de Droit de l’Homme/ MONUSCO

La délégation de l’Union Européenne à Kinshasa,

Le Comité des Refugies Urbains de Goma,

(Tous à Goma, Nord-Kivu)

 

Objet : Interpellation pour une gestion    A Monsieur le Chef   d’Antenne

effective des réfugiés   au               Commission Nationale pour les Réfugiés

            Nord-Kivu basée sur le principe     CNR-Goma Nord-Kivu

              humanitaire

 

Monsieur ,

Le Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo-Kinshasa est très préoccupé par des allégations contenues dans la lettre vous adressée signée par 100 réfugiés du 18 Octobre 2021 avec comme objet : « Les réfugiés et demandeurs d’asile urbains de Goma et ses environs rejettent la politique néfaste du HCR et CNR de gestion des réfugiés au Nord-Kivu en République Démocratique du Congo », dont nous avons reçu la copie.

Même si les initiatives et les tentatives de dédoublement du Comité des Réfugiés Urbains tel que certains réfugiés avancent ces allégations n’est serait pas une invention de l’actuel Chef d’Antenne de la CNR, ceci paraitrait  une opportunité pour vous de mettre place votre vision et faire valoir à tous les réfugiés votre façon de gérer les affaires courantes.

Nous gardons confiance que le nouveau leadership de la CNR va gentiment répondre à cette crise en donnant la chance aux réfugiés les droits de se choisir librement des leaders, ainsi que la mise en place d’une politique qui revendique la protection de chaque réfugié surtout ceux-là qui ne bénéficient pas de vos services et qui échapperaient même à votre contrôle.

Toute fois nous sommes déjà inquiet de certaines choses qui semblent échapper au nouveau Chef d’Antenne tel que : Certains réfugiés qui n’ont pas encore eu la chance d’être sensibilisés sur la vérification à Goma et ses environs et par conséquent n’ont pas encore fait cet exercice, l’invisibilité de la CNR dans les opérations des bouclages à Goma et ses environs qui ont conduit à l’arrestation et refoulement des plusieurs étrangers dont les demandeurs d’asile tel que certaines allégations indiquent, la représentation sélective et exclusive des réfugiés dans des réunions organisées par la CNR/UNHCR et leur partenaire dont une partie des réfugiés se sentent exclus à cause de leur opinions différentes sur les différents points discutés,

Encourageant les réfugiés à utiliser toutes les voix non-violentes et légales pour la revendication de leurs droits, nous portons l’opinion que les réfugiés au Nord-Kivu méritent mieux et que la CNR en collaboration avec UNHCR leur doivent des services.

Le COJESKI/RDC reste disponible à jouer sa part de responsabilité et reste ouvert pour accompagner les acteurs, les réfugiés ainsi que les communautés d’accueils pour mettre en places un système qui promet une protection effective des réfugiés, qui demeure notre préoccupation majeure.

                                                                                                Jean Pascal MUGARUKA

                                                      Coordonnateur Provincial du COJESKI-RDC/Nord-Kivu

Author: Kuliloshi Pecos